Menu

traductionbonplannews

Zoom sur les bordurées de Karol Emmerich - Edged daylilies Always on the cutting edge for the Daylily Whisperer !

 ampoule Cet article est en version bilingue Français - Anglais. Version originale de la conversation en anglais en gras italique dessous. This article is in bilingual French - English version. Original version of the English conversation in bold italic below.

Depuis quelques années je teste de nombreuses variétés pour leur aptitude à produire des bordures satisfaisantes sur des fleurs qui ouvrent en toutes circonstances. Depuis que j'ai découvert 'All Things to All Men' (Emmerich, 2012), le champs des possibles en hybridation a été agrandi. Ces avancées sont dues à une sélection drastique et continue des meilleurs cultivateurs américains. En hybridation il faut un peu de chance, mais tout n'est pas du au hasard.

 For a few years I have been testing many varieties for their ability to produce satisfactory borders on flowers that open in all circumstances. Since I discovered 'All Things to All Men' (Emmerich, 2012), the field of possible hybridization has been expanded. These advances are due to a drastic and continuous selection of the best American growers. In hybridization it takes a bit of luck, but not everything is random.

attam'All Things to All Men', montre de belles bordures. Even in cold nights conditions borders are amazing.

 

Un élément distinctif de beaucoup d'Hémérocalles modernes se trouve en bordures de pétales et sépales. Encore exceptionnel avant les années 2000, c'est aujourd'hui la marque de fabrique de certains obtenteurs. Ces frou-frous sont nés de la sélection et de l'observation à travers de nombreuses générations de semis et prennent aujourd'hui des formes très en relief. Dents de requin, pop corn, vagues et dentelles nous impressionnent à chaque nouvelle collection. Écoutons Karol Emmerich ( Springwood Gardens - Voir le site) nous parler de ce courant d'hybridation devenu majeur.

A distinctive feature of many modern daylilies is found in petal and sepal borders. Still outstanding before the 2000s, it is today the brand of some breeders. These Frou-frous are born of selection and observation through many generations of seedlings and today take very prominent forms. Shark teeth, pop corn, waves and lace impress us with every new collection. Let's hear from Karol Emmerich ( Springwood Gardens - Here is the website) about this hybridization program that has become major.

Soli Deo Gloria-catalogue picKarol Emmerich nous explique que ce cultivar est celui des rêves de ses débuts:"Soli Deo Gloria was the one that in my mind I wanted to create when I started"

 Pray Without CeasingPray Without Ceasing

 

 

Semis de Mystery of the Ages - seedlings.Semis de Mystery of the Ages - seedlings.

- Quand vous commencez à hybrider, quel était votre but principal ?

"J'ai commencé à jouer avec l'hybridation en 1995, puis j'ai commencé à le faire sérieusement et presque à temps plein en 1997. Je voulais obtenir des fleurs plus élaborées et extravagantes et plus épaisses et de taille plus grandes et aussi s'ouvrant mieux avec une meilleure résistance au soleil. J'ai aussi voulu de meilleures ramifications de tiges sur mes semis, supérieures au branchage de ceux qui existaient à l'époque, il fallait aussi produire des plantes résistantes dans mon jardin du Minnesota où le climat continental connait des hivers froids et des étés chauds. Je voulais des couleurs claires, des yeux crayeux (watermark) et des fleurs aux personnalités fortes, surtout dans les couleurs rose et pourpre et lavande comme Munson savait créé. J'ai commencé avec des plantes du sud pour obtenir l'ouverture facile et les formes fantaisistes, et les ai croisés avec des plantes du nord pour obtenir des traits marqués pour les couleurs saturées et la rusticité. J'ai également pu obtenir beaucoup de remontantes en utilisant les plantes du sud. J'ai finalement réussi à obtenir des fleurs proches de mes espoirs du début."

- When you start hybridizing, what was your principal goal?

"I started playing at hybridizing in 1995, and then started doing it seriously almost full time in 1997. I wanted to get flowers that were fancier and thicker and bigger and opened better and wouldn't melt in the sun and had better branching than those that existed at the time, and which would also perform well in my Minnesota garden. I wanted clear colors, chalky eyes and faces that would stop you in your tracks, especially in the rose and purple and lavender colors like Munson created. I took plants from the south to get the easy opening, fanciness and budcount traits that I wanted, and crossed them with plants from the north to get the traits for rich saturated color and hardiness. I was also able to get lots of rebloom by using the southern plants. I was eventually able to achieve the looks I was hoping for."

 Broken ChainsBroken Chains

Lily Among ThornsLily Among Thorns

 

- Dans les grosses bordures doubles, la sélection est difficile en raison des mauvaises ouvertures et lorsque les pétales restent scellés. Comment reconnaître une bonne ouverture ?

"Il est important de déclasser les plantes où les fleurs s'ouvrent mal et restent accrochées par le bout des pétales. Il est également bon de ne pas utiliser ceux qui commencent à trop s'entrouvrir pendant la nuit ou les jours précédents, car cela peut conduire à faire rentrer la pluie, des insectes ou de la rosée qui tahceraient les fleurs. Vous remarquerez souvent que sur les bordures des "ouvreurs faciles" il n'y a pas trop de relief à l'extrémité des pétales - il y a comme un petit vide sans bordure proéminente où il n'y a pas de matière. J'essaye d'utiliser les plantes qui ont des fleurs encore fermées vers 4 ou 5 heures du matin et dont l'ouverture maximale se produit tôt vers 6 ou 7 heures du matin. La clé est de toujours utiliser au moins un bon "ouvreur" dans un croisement, et de préférence les deux. C'est particulièrement important si vos nuits sont fraîches."

- In large double borders, selection is difficult because of bad openers and when petals remain sealed. How do you recognize a good opener?

"It is important not to breed with plants where the flowers tangle. It is also good not to use ones that start to crack open during the night or the days before, as that can lead to spotting from dew and insects and rain. You will often find that on the super ruffled ones that are easy openers there are no ruffles on the end of the petal - there is a bit of a notch where there is no flower matter. I try to use ones that hold tight together without cracking open until 4 or 5 AM and then flop wide open by 6 or 7AM. The key is to always use at least one good opener in a cross, and preferably two. This is especially important if your nights are cool."

 Fearfully and Wonderfully MadeFearfully and Wonderfully Made

 

- les Hémérocalles sont cultivés dans de nombreux endroits différents dans le monde, considérez-vous que vous devez produire des plantes pour tous les climats?Surtout dans le nord .

"J'aime introduire des fleurs qui se plairont bien sur une vaste zone géographique, et la plupart des miennes le font. Je peux tester la rusticité du Nord en les faisant pousser à l'extérieur. Je peux vérifier dans quelle mesure ils vont réussir également au Sud en les faisant pousser dans la serre en verre. Le sol ne gèle pas là (ce qui signifie que beaucoup de dormants ne sont pas à leur aise et doivent déménager dehors). L'humidité est très élevée dans la serre, ce qui me permet de tester la résistance des plantes et fleurs à la pourriture, qui peut être un gros problème dans le sud. En faisant de bonnes sélections dès le début, j'ai pu me débarrasser de tout celles qui avaient des gènes de sensibilité aux maladies. La plupart de mes clients n'habitent pas dans des régions chaudes comme le Texas, la Californie ou la Floride, même si au moins la moitié de créations y prospéreraient. Je pense que c'est parce qu'il y a tellement de bons hybridateurs dans le sud (Floride) que ce marché est dans une certaine mesure réservé aux jardiniers des états du sud. Nous avons de très bons obtenteurs dans le nord, et la plupart ont des regards différents du mien (beaucoup font des spiders et des UF ou des couleurs ou ont des programmes privilégiant oeil, pattern... etc)."

- Daylilies are grown in many different spots in the world, do you consider that you have to produce plants for all climates? Especially dormants for the north.

"I like to introduce flowers that will perform well over a wide geographic zone, and most of mine do. I can test for northern hardiness by growing them outside. I can test for how well they will do in the deep south by growing them in the greenhouse. The ground does not freeze in there (which means that many dormants are very unhappy) and the humidity is very high which lets me test for rot, which is a big problem in the south. Early on, I was able to get rid of anything that had rot genes. Most of my buyers are not from warm areas like Texas and California and Florida, even though at least half of my plants would thrive there. I think that is because there are so many good hybridizers in the south and there is plenty for southerners to choose from. We have very good hybridizers in the north, but most are doing different looks than me (lots are doing spiders and UF's or different colors or patterns or eyes etc)."  Child of Bethlehem, Written in Stone, Citizen of Heaven.Child of Bethlehem, Written in Stone & Citizen of Heaven

 

- Avez-vous remarqué que certains parents donnent une meilleure génétique au niveau des bordures ? Aussi combinez vous la génétique des plantes entre elles dans un but d'amélioration?

"Oui. J'ai vu 'Heartbeat of Heaven' en 2000 et il s'est avéré être rustique et elle allait mettre dans mon programme des gènes avantageux sur beaucoup de plantes sans bord. Sa génétique est dans la majorité de mes introductions, bien que j'utilise ses petits petits-enfants maintenant dans la suite de mon programme. si la question m'avait étét posée d'une autre façon:  "Voulez-vous dire que je croise des plantes rustiques avec des plantes moins rustiques mais à mont goût plus belle ?" La réponse serai: Oui! J'essaye d'avoir au moins une plante rustique nordique dans chaque croisement (et toutes biensur dans mes plus jolies). Je n'utilise jamais, et déclasse rapidement, une plante banale même si elle a beaucoup de boutons, mais parfois je triche et met 2 nouveaux semis non testés ensemble - parfois cela fonctionne, mais beaucoup de fois cela ne fonctionne pas."

- Have you noticed that some parents give better edge genetics? Also do you combine plant strength genetics with great looking flowers genetical aspects?

"Yes. I first saw Heartbeat of Heaven in 2000 and it turned out to be hardy and it would put an edge on many things without edges. Its genetics are in the majority of my introductions, although I use its great great great grandkids now in breeding instead. Maybe you could ask your second question a different way. Do you mean do I put hardy things with non-hardy prettier things? If so, yes I do! I try to have at least one northern hardy plant in each cross (and all of those are pretty ). I never use a boring plant even if it has a lot of buds, but sometimes I cheat and put 2 new untested seedlings together - sometimes it works, and a lot of times it does not."

 Truth TellerTruth Teller

 

- Considérez-vous votre programme  plus comme une étude  scientifique qu'un travail artistique à la manière d'une peintre impressionniste ?

"Mon travail est un peu des deux. Je garde des notes, de façon méticuleuse et je connait la parentée de toutes mes plantes en 10-15 générations en arrière. J'ai les images de chaque jeune plant que je trouve fidèle à mes souhaits et de chacune de mes introductions et jeunes plants, donc je sais comment mes plantes se multiplient. D'une façon ou d'une autre je fait beaucoup appel à mes souvenirs quand je suis dans mes hybridations, mais je me réfère souvent à mes carnets. En hybridant, je choisis une fleur avec laquelle je veux travailler et donner une nouvelle progéniture et je la croise avec les autres fleurs qui me semblent lui aller pour donner de beaux bébés. En moi même je me parle et mes fleurs aussi "parlent" l'une à l'autre et se disent "oui, moi" ou "aucune façon! Next! ". Vous pouvez penser à l'avance et faire des croisement sur la papier, mais en réalité, les fleurs diffèrent de leur image le jour ou il faut passer à l'action (C'est un peu comme l'attraction entre les gens je pense - vous ne savez pas exactement pourquoi vous êtes attirés par quelqu'un mais vous l'êtes ou vous ne l'êtes pas. J'essaye de penser comme si la fleur pensait "Voudrais-je de vous comme partenaire ou non?" J'espère que cela aura du sens, mais c'est comme cela que je vis la chose). J'essaye d'habitude de croiser des formes semblables et des couleurs où ils serait possible d'apporter une quelconque amélioration. Peut-être cette partie est ce que l'on peut appeler l'art, mais je pense que c'est aussi un peu de la science puisque j'ai observé à ce jour plus de 100000 jeunes plants et ai probablement numéroté et ai photographié plus de 10 000 d'entre eux. Mon cerveau semble juste savoir de façon intuitive comment mes créations se multiplieront. Si j'ai une plante de quelqu'un d'autre, je ferai la même chose et étudierai sa génétique. C'est très utile si il y a un certain parent commun entre 2 variétés même de parenté plus lointaine , cela apportera une amélioration. Quand j'ai commençé, je croisais des variétés der Stamile et Salter l'une avec l'autre et n'ai jamais rien obtenu de probant - comme si elles n'avaient juste pas pu "parler" l'une à l'autre. J'ai eu plus de chance en croisant des variétés de Stamile avec d'autres de Moldovan et ai obtenu beaucoup de bonnes plantes mais je ne pouvais juste pas obtenir les bordures dont je rêvais. J'ai finalement obtenu mes fantastiques festons en utilisant deux ou trois bonnes plantes de Larry Grace."


- Do you consider your program more as a scientist study than an artistic job in a impressionist painter way of life?

"It is both. I keep meticulous records and I know the parentage of everything back 10-15 generations if needed. And I have pictures of every seedling that I like from each of my introductions and seedlings, so I know how everything breeds. Somehow I am able to remember a lot of that while I am in the middle of breeding:-) but I often refer to my notebooks. When hybridizing, I pick a flower I want to work with and walk down the aisles and see which other flowers look like they will go together well with it. To me, they "talk" to each other, and say "yes, me" or "no way!" You can think about making crosses from pictures, but in person , the flowers are very different from pictures. (It is a little like attraction between people I think - you don't exactly know why you are attracted to someone but you are or you are not. I try to think of myself as the flower and think "would I like you as a mate or not?" I hope that makes sense). I usually try to cross similar forms and colors where they have parts of each that will enhance each other. Perhaps that part is art, but I think it is also science since I have seen over 100,000 seedlings and have probably numbered and photographed over 10,000 of them so my brain just seems to know how my plants will breed. If I have a plant from someone else, I will do the same thing and study its genetics. It is very helpful if there is some parent in common between 2 plants even way way far back - they breed better together. When I was starting out, I would cross things by Stamile and Salter with each other and never got anything - they just didn't "talk" to each other. I had better luck crossing Stamile with Moldovan, and got many good qualities but I just couldn't get the edges. I finally got edges by using a couple of things from Larry Grace."

 

futuresSemis 31214 et 5916 - seedlings. 

12414 - aug 1  2017 - fabulous12414 à des légères entailles à l'estrémité de ses pétales qui lui confère une ouverture sans accroche. This seedling is an example of a notch at the end of the petal so the ruffles don't hang up.

 

 

Ce qui est magique, c'est l'enthousiasme, les vrais magiciens transforment les rêves en réalité et font  disparaître les plus simples choses en les habillant d'accomplissement. Merci Karol pour ces heures à rêver avec tes Hémérocalles!

What is magic is enthusiasm, the true magicians turn dreams into reality and make disappear the simplest things by dressing them to fulfillment. Thank you Karol for those hours of dreaming with your daylilies!

 

 

 

 

 

 

 © copyright sur les photographies par Karol Emmerich (toutes sauf All Thing To All Men)
© Karol Emmerich on pictures except All Thing To All Men

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Log In or Register

fb iconLog in with Facebook