Menu

        evenements  Miseavant news pin

Je sème, tu sèmes, ils sèment, nous aimons!

Il est assez facile de cultiver des hémérocalles à partir de graines. Ce sont des plantes résistantes, et n'ont pas beaucoup d'exigences pour ce qui est de la germination et plus tard de leur culture. La principale chose à savoir est que vous devrez être patient car Il faudra au bas mot deux ans, parfois plus, avant de voir les premières fleurs et savoir exactement ce que donneront vos graines. Il faudra deux à trois années pour vraiment évaluer leur potentiel mais cela est un autre sujet que j'ai déjà évoqué et qu'il me faudra encore développer.

 

La magie d'une graine.

germe

 


Comme pour de nombreuses plantes, la génétique de l'hémérocalle peut devenir compliquée. Les fleurs d'un croisement peuvent ressembler presque exactement à un parent ou à l'autre, ou vous pouvez obtenir quelque chose d'assez unique qui aura été influencé par la génération des grand parents. D'autres caractéristiques sont également transmises, affectant le feuillage, la hauteur, la forme et la substance des fleurs, le nombre de boutons, etc. C'est un pari ou du moins une projection que l'on fait en rêvant de la plante parfaite. Donnez à vos hémérocalles une longueur d'avance en faisant germer les graines en fin d'hiver, début Février par exemple, le rallongement des journées leur sera favorable. Beaucoup de semeurs commencent leurs graines simplement en les semant dans un terreau humide. Cela marche assez bien si les conditions de températures sont respectées. Autrement et pour avoir un œil sur vos précieuses graines il est possible de les faire germer avant de planter. C'est cette technique que je vais maintenant vous présenter. Certain mots ou textes ramènenent à des liens vers le site de l'AHS (Amercian Hemerocallis Society), comme ici,  le principe de germination. Le plus important est de comprendre cet instant où la protection de l'enveloppe de la graine n'existe plus car les parties fragiles qui formeront la plantes se développent hors de cette "coquille". Comme le montre la photo au dessus, en détail, la partie charnue de la graine s'extrait de l'enveloppe pour donner la radicule. Cette forme embryonnaire de la racine principale est la première partie de la future plante à émerger de la graine. Elle poussera vers le bas donnant les premières racines, tandis que, poussée par le topisme, une gaine protectrice pointue conduira vers la surface l'ébauche des premières feuilles, c'est le coléoptile.

 

 Des précieuses graines aux choyées plantules. 

semisetape1

 

Pour pré-germer les graines d'hémérocalle, faites-les tremper dans de l'eau avec un peu de peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée 3%), la norme est de diluer à 10% soit 10ml par litre soit une cuillère à soupe et demie. Vous pouvez faire tremper les graines dans de petits verres par exemple. Les petits contenants sont à disposer dans une petite caisse par exemple si leur nombre est important. Le tout doit rester à une température de 18-20°, pas plus, pas moins. Un rebord de fenêtre peut faire l'affaire. Quand vous voyez une petite pointe blanche apparaître, cela est le signe de la formation de la racine pivot principale qui n'est autre que les prémices de la couronne d'ou sortira les premières feuilles. A ce stade comme illustré sur la photo ci-dessous, la graine a germé et est donc prête à être planter. Je n'attend pas qu'elles soient trop développées pour les mettre en terre, mais on peu attendre un peu plus que le germe se forme entièrement, il faudra alors être très méticuleux lors de la transplantation.

 

 Le début d'une longue histoire.

semisetape3

 

J'utilise un substrat fin ou je cale les graines. Je les recouvre de vermiculite, une matière minérale que l'on trouve en jardinerie et qui assure une couche supérieure propre saine et aussi une barrière naturelle pour éviter les mouches des semis. Dans la mesure du possible, ne pas mettre vos semis en contact d'autres plantes installées. Les mouches de terreau flaireront la bonne affaire et risqueraient de pondre dans vos précieuses graines. Astuce supplémentaire car les moucherons peuvent vite détruire les graines à peine germées: utiliser une "plaque jaune", véritable piège inspiré des Droséras. Ce sont de petits dispositifs englués qui préserveront votre lieu de culture des moucherons. pour l'arrosage, l'utilisation d'un petit pulvérisateur à main permet de créer un arrosage par brouillard, cela est idéal. Vous pouvez mettre une cuillère à café d'eau oxygénée par litre d'eau de pulvérisation, celle ci, désinfectée, préviendra la fonte des semis. Ces astuces permettent de mettre toutes les chances de votre côté, voici illustrés la vermiculite, le type de pulvérisateur bien pratique et les fameuses "plaques jaunes". 

 

Bien équipé, toutes les chances de votre côté. 

materiel

 

Pour ce qui est des contenants, nous pouvons utiliser des plaques à alvéoles individuelles ou plus simplement des godets de différentes tailles. Les godets permettent de planter ensemble les graines ou les plantules de même parenté. Pour gagner de la place, semez un croisement en entier par godet. un pot de 9 cm par 9 cm peut accueillir une dizaine de graines, pour les croisements de 12-15 graines prenez un 12 X 12 par exemple. Les semis à repiquer seront facile à démarier une fois venu l'été. Remplissez les pots choisis avec un terreau légèrement humide et de bonne qualité (terreau de semis tamisé, avec drainage type perlite) puis plantez vos graines germées en faisant un petit trou au crayon par exemple. Recouvrir de terreau, puis d'une fine couche de vermiculite, dont les propriétés ont été décrites plus haut, puis tasser délicatement la surface et arrosez en fine pluie pour ne pas mettre tout votre minutieux travail sens dessus dessous. La levée d'une graine varie de moins d'une semaine à près d'un mois, mais en général dans un délai aux alentours de dix jours. 

 

 Concentré de chlorophyle. 

semer1

 

Les petits pots doivent rester dans un endroit très lumineux, fenêtre au sud, serre tempérée avec câble chauffant ou véranda. La température doit être contrôlée aussi pour que les jeunes plantes ne se transforment pas en salades forcées. Un schéma de 18° le jour par temps gris 22° par temps lumineux en journée avec des nuits à 14-15° semble productif. L'aspect "nuit" plus fraîches est important pour que les plantes gardent le bénéfice de leur "travail" en journée, autrement dit pour qu'elles ne filent pas. Placer vos jeunes plantes plein sud, en ce moment le soleil, quand il se montre, ne brule pas encore les feuilles. N'hésiter pas à retailler les vielles feuilles et à rempoter dans plus grands si ce petit monde est à l'étroit. Attention à ne pas laisser les semis à l'intérieur, une pièce tempérée est nécessaire, pas surchauffée. Chaque transplantation stimule la plante et favorise sa division. A partir du premier printemps le choix peut être fait de travailler en pot ou en pleine terre. Cette dernière méthode reste la moins onéreuse, mais demande beaucoup de travail lors du déménagement des plantes. il faut savoir que le pourcentage de plantes sélectionnées reste faible.

 

 Les racines de la vie. 

semisetape4

 

Bien que la filiation ne soit pas une information strictement nécessaire pour l'enregistrement d'une hémérocalle, la plupart des sélectionneurs et des producteurs préfèrent connaître la filiation des variétés nommées. Il est donc intéressant de garder une trace des croisements, la date et la filiation de ses semis. une bonne étiquette, un bon marqueur doublé au verso par une écriture au crayon gris permet de garder une trace sur le moyen terme. Si vous êtes informatiquement parlant doué, tenez aussi un registre sous Excel avec numérotation, tout comme les futures caractéristiques de chaque fleur et feuillage qui peuvent êtres reportées par la suite. Il est intéressant de consulter le dictionnaire des Hémérocalles ici. Par exemple sur un lot de graines semées en 2019 notez dans une case la mère, puis dans une autre le père, puis un numéro... imaginons que nous sommes au 16ème lot de graines et que nous en avons encore plus de cent à faire, le numéro de croisement sera donc 19016, s'il s'agit de diploïdes posons la lettre D devant et si tétraploïde la lettre T, au final ce croisement sera le D19016, le centième croisement semé si tétraploïde serai T19100, etc. Ce numéro pourra figurer sur l'étiquette principale et le retour au fichier donnera les parents. Pour la suite, lors de la transplantation et pour tracer chaque hémérocalle il faudra attribuer un numéro propre à chaque plantule et le résultat sera D1901601, D1901602, D1901603... et ainsi de suite qu'il y aient 3,5 ou 10 bébés.

 

 La "nurserie" . 

semisetape5

 

J'espère ne pas vous avoir perdu en route! Bon maintenant que vous avez de belles petites plantes stimulez les en poussant vos plantules dans leur retranchements. Au bout de 6 semaines, sautez volontairement un tour d'arrosage. Quelques feuilles jaunes? pas de souci! Rabattez toutes vos plantes à 6-8 cm du sol et arrosez à nouveau. Des feuilles deux fois plus larges sortiront de la base. Au bout de 8 semaines il est temps de sortir tout le monde! La Fraîcheur ambiante du printemps réveillera la force de vos plantes. La plantation en pleine terre en Mai- Juin permettra à vos petites Hémérocalles de grossir suffisamment pour fleurir l'été suivant. Paillez vos plantations, l'humidité sera conservée en été, et une source d'humus sera ainsi disponible en automne. Viendra ensuite l'étape de la sélection, mais comme je vous le disais, cela est une autre histoire. 

 

 Les joies de la sélection.

64342507 2505018529509424 1474079410742099968 o 65770880 2529143660430244 6518486120135655424 o

 

Chaque année apportera sont lot de bonnes et parfois moins bonnes surprises. Loin de créer obligatoirement des plantes totalement nouvelles, la sélection peut s'orienter vers des caractéristiques diverses telles que la floribondité, la beauté du feuillage, la hauteur des tiges. il n'y a donc pas eulement l'aspect et la couleur des fleurs à prendre en compte lors de la sélection de semis dans le but de les diviser et peut être même de les diffuser. Ouvrez l'oeil et parfois soyez impitoyable avec une plante médiocre qui porterai des fleurs magnifiques, car au final si le nombre de fleurs, la qualité des ouvertures ou encore la résistance au soleil et à la pluie ne sont pas au rendez vous, la plante dans son ensemble n'aura pas les prérequis et une balance équilibrée pour devenir une bonne plante de jardin. C'est bien cela qui compte n'est-ce pas? Et pour prolonger la lecture, ici un article en anglais très instructif. Alors j'espère que ces petits conseils vous aideront à obtenir de bon résultats. Bons semis! Bonnes plantations! Et s'il y a des questions, j'y répondrai dans la mesure du possible. 

 

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Log In or Register

fb iconLog in with Facebook